Press "Enter" to skip to content

La Gazette de Sceaux fête son premier anniversaire

Le 10 mai 2020, alors que la France s’apprêtait à sortir du confinement, paraissait le premier article de la Gazette de Sceaux. Un an après, un petit point factuel.

Plus de 300 articles ont été publiés en un an, 302 exactement. On compte officiellement 25 contributeurs, certains n’ayant écrit qu’un ou deux articles, quelques-uns beaucoup plus. Merci à eux tous.

Plus de la moitié de ces articles concernent Sceaux. Généralement très directement, parfois un peu moins. Les autres articles sont plus généraux. Nous sommes même allés jusqu’à évoquer les élections présidentielles américaines, plusieurs fois !

L’examen des articles plus lus montre une certaine typologie des goûts des lecteurs. Le plus lu (d’assez loin), intitulé Une ardeur martiale, faisait le portrait de la responsable du club  d’Arts martiaux de Sceaux. D’autres portraits ont reçu la ferveur des lecteurs : L’atout cœur de la Villanelle, qui portait sur la chorale du même nom, A la découverte du soleil, sur l’Observatoire de Meudon, Kevin et les nourritures terrestres, sur le savoir-faire du Porcelet Rose, chez Ponpon, tout est bon, sur le fromager du quartier Robinson. Pour ne prendre que ces exemples.

Nous avons consacré une quarantaine d’articles au Covid, parfois sous l’angle scéen, le plus souvent sous un angle plus général. Nous avons signalé en son temps que ce sujet est la cause des émissions télévisuelles ayant eu (de loin) le plus d’audience en 2020. L’article « course contre la montre » arrive en deuxième place pour la Gazette ! Là aussi, nous sommes allés jusqu’à évoquer la situation mondiale !

Le fait que La maison Curie de Sceaux ou l’icône d’un enfant d’origine polonaise soit le troisième article le plus lu nous réjouit : les Scéens se souviennent de celle qui a reçu, excusez du peu, deux prix Nobel. Nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer sa très alerte petite fille et d’en parler à nos lecteurs.

Les questions de sécurité et le hasard d’événements scéens, parfois anecdotiques, parfois graves ont aussi été remarqués : Ouverture de la chasse dans le lotissement du parc de Sceaux, Scène ordinaire du milieu de la nuit au parc de Sceaux, Arnaque et repérage dans le parc de Sceaux, Mort à 20 ans.

L’homme ne vit certes pas que de pain, mais il en mange, et la fermeture puis la réouverture de la boulangerie Saines Saveurs nous ont conduits à donner une information pratique à nos lecteurs.

Enfin, nous avons suivi les rencontres organisées dans le cadre de « Parlons ensemble des Blagis ». L’article le plus lu sur le sujet s’intitule simplement J’habite les Blagis et j’en parle.

Avec le temps, les articles suscitent plus de commentaires et de dialogues sur des thèmes précis. Suffisamment pour qu’il soit décidé d’afficher les commentaires dans la colonne de gauche. Nous continuons cependant à les modérer, précaution utile pour la qualité des échanges. Une qualité que la Gazette tient à conserver.

Tout au long de nos 300 articles, nous espérons avoir conservé le ton serein de LGdS et son approche raisonnable des sujets. Nous continuerons à être fidèle à ces caractéristiques, car c’est l’identité même de notre publication que d’essayer de prendre du recul, de ne jamais faire du fait divers racoleur…ce qui correspond à l’image que nous nous faisons de notre belle ville de Sceaux.

  1. Altone Mishino Altone Mishino 17 mai 2021

    Bon Premier Anniversaire a La Gazette de Sceaux ! Le travail de cette publication est impressionnant , une belle quantité d’articles de qualité, il est rare que je ne trouve pas plusieurs articles à découvrir dans chaque édition, un grand Bravo à vous! Et bon vent à ce journal qui allie si bien les articles locaux au nationaux voir internationaux.

  2. Gérard Bardier Gérard Bardier Post author | 17 mai 2021

    Merci de cet encouragement qui fait chaud au coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *