Press "Enter" to skip to content

Mobilisation contre le variant anglais: où en est Sceaux?

Les hôpitaux anglais sont près de la saturation. En cause un variant du Covid apparu il y a quelques mois, nettement plus contagieux que les variants précédents. Depuis fin novembre, le nombre de nouveaux cas quotidiens a été multiplié par 4 au Royaume-Uni, et malheureusement, le nombre de morts a suivi, avec un triste record de 1325 décès le 8 janvier.

Ce variant n’est, pour un malade, ni plus ni moins dangereux que les autres, mais sa plus forte contagiosité (de 40 à 70 % de plus) le rend collectivement très dangereux : les autorités anglaises ne savent absolument pas si elles pourront faire face.

Ce variant est aujourd’hui dominant au Royaume Uni et il est déjà présent un peu partout en Europe. On l’a repéré en plusieurs endroits en France, notamment Marseille, Tours, Bayonne, et, tout près de nous, Bagneux où une animatrice d’école maternelle a été détectée positive.

Selon Public Senat, « l’ARS doit désormais identifier où cette personne a contracté le variant britannique, alors même qu’elle n’a pas voyagé au Royaume-Uni. » Peut-être a-t-elle été contaminée par une personne qui revenait d’Angleterre…ou par une personne qui elle-même a été contaminée par une personne qui elle-même, etc…La question est de retrouver toutes les personnes déjà contaminées par ce virus pour les isoler, mais cela suppose nécessairement de trouver le « patient 0 » et ses cas contacts ! Pas simple.

Ne nous leurrons pas : ce variant anglais est déjà trop présent sur le continent pour qu’on puisse imaginer de la faire disparaître. La vraie question est de savoir s’il faudra un, deux, trois ou quatre mois pour qu’il devienne dominant. Quand il le sera, on risque de se retrouver dans la situation anglaise, avec des hôpitaux débordés.

C’est pourquoi les autorités sanitaires font tout pour bloquer ce nouveau variant. A Bagneux, toutes les personnes ayant été en milieu scolaire ces derniers temps sont invitées à se faire tester, mais aussi les gens qui sont en contact avec ces derniers, ce qui fait évidemment beaucoup de monde.

Un centre de dépistage gratuit a donc été installé sur place, à la salle des fêtes Léo-Ferré, à Bagneux. Il est ouvert depuis samedi 9 jusqu’au mardi 12, de 10 h à 17h.  En trois jours, les organisateurs espèrent dépister environ 2000 personnes. Soit 5 % de la population de la ville. Mais ils sont prêts à faire plus, en fonction des résultats. Une opération importante, qui a été signalée aussi bien par La Croix que par Le Monde.

Fontenay-aux-Roses a emboîté le pas. Son site annonce les intentions. « Tandis qu’un cas du variant britannique de la Covid a été détecté dans la ville voisine de Bagneux, la Ville de Fontenay-aux-Roses organise une campagne de dépistage massif (tests PCR) par mesures de précaution et pour protéger les Fontenaisiens. »

Ainsi un dépistage tout public, gratuit et sans rendez-vous est organisé du mercredi 13 au vendredi 15 janvier de 9h à 12h et de 14h à 17h et le samedi 16 janvier de 9h à 13h au gymnase Jean Fournier (7 rue des Potiers). Par ailleurs Fontenay-aux-Roses propose déjà que le Centre municipal de santé Simone Veil devienne un centre de vaccination. Apparemment l’agrément est en cours.

Une question s’impose. Comment voit-on les choses à Sceaux ? La municipalité compte-t-elle entreprendre une action ?

  1. Herrenschmidt Herrenschmidt 20 janvier 2021

    Je cite : « Une question s’impose. Comment voit-on les choses à Sceaux ? La municipalité compte-t-elle entreprendre une action ? »
    Si je lis bien, ça fait 2 questions.
    Ça me laisse perplexe. la description faite de la situation que nous vivons avec cette pandémie est que, pour l’essentiel, les décisions qui ont quelques chances d’avoir un effet sur la propagation de la maladie sont celles qui sont prises à un niveau national et même international.
    À Sceaux comme ailleurs, il n’y a guère que la mise à dispositions de moyens locaux pour faciliter la mise en œuvre de la stratégie décidée par le gouvernement qui puisse être décidée. C’est ce qu’ont fait Phillppe Laurent et Patrick Donath, maire de Bourg-la-Reine, en proposant l’ouverture d’un centre de vaccination, ce qu’à fidèlement rapporté la Gazette.
    Avez-vous des suggestions sur ce qu’il serait opportun de faire localement ?

  2. Gérenbère Sceaux Gérenbère Sceaux 24 janvier 2021

    OK Herrenschmidt. Mais qu’on est vacciné à C-M, au PLR ou à FAR, quel imoprtance?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *