Press "Enter" to skip to content

Au forum de la rénovation énergétique

Ce dimanche, dans le cadre du Forum de la rénovation énergétique, organisé par les villes d’Antony, de Bourg-la-Reine et de Sceaux, s’est tenu un Salon des entreprises du secteur de la rénovation. Florence Presson, ajointe au maire pour la Transition, en était coordinatrice pour le côté scéen. Les Colonnes, boulevard du Maréchal Joffre à Bourg-la-Reine, avaient été aménagées en stands dans lesquels les professionnels présentaient leur savoir-faire. Au nombre d’une vingtaine, leur liste est accessible ici ; elle comprenait des spécialistes du diagnostic et audit en rénovation thermique, de l’isolation intérieure ou extérieure, des installations électriques, des installations chauffagistes, toute cette variété de métiers qui participe à l’optimisation de la consommation d’énergie du bâti.

A côté de ces nombreux professionnels, quelques représentations plus « institutionnelles » comme la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, ou ENEDIS (aménagement du réseau électrique) ou SOLIHA (aide au montage financier). Une association citoyenne, ZEN 2050 Maintenant qui agit du côté de la sensibilisation aux enjeux énergétiques.

Dans le grand espace des Colonnes, ce fut un flux constant de personnes intéressées par les offres des professionnels. La plupart, soucieuses d’améliorer l’efficacité thermique de leur habitat, étaient en quête d’informations techniques (sur les spécialités nécessaires) et économiques (sur une enveloppe de coût à prévoir). Des curieux aussi s’informaient sur les entreprises, peut-être pour un projet futur.

Ce n’était pas le Salon de l’auto ni celui de l’agriculture le jour de la visite présidentielle, mais la journée a vu passer un public de façon constante (temps du déjeuner mis à part), un public dense et varié, concerné. Ça discutait partout.

Il faut dire que la question de la rénovation thermique se pose à beaucoup de propriétaires, notamment avec la question de l’interdiction à terme de louer des « passoires thermiques ». Les logements construits avant 1973 sont généralement (très) mal isolés (cela pu être fait depuis dans certains cas). A Sceaux, environ 60 % des logements ont été construits avant 1973.

Pour le dossier complet voir : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-92071#tableau-LOG_G1

  1. Jean-Claude Herrenschmidt Jean-Claude Herrenschmidt 22 octobre 2021

    J’ai aussi noté, lors de ce salon, que beaucoup de visiteurs « particuliers » étaient venu pour ce faire une idée pour… faire quelque chose.
    Ils étaient déjà convaincus de l’intérêt de procéder à une isolation thermique, soit en rénovation, soit en construction neuve, mais étaient dans l’expectative : quelles solutions d’isolation, par où commencer, qu’est-ce qui est le plus urgent.
    Et aussi : comment choisir une entreprise pour faire les travaux, où peut-on trouver des conseils, faut-il attendre que les aides publiques soient plus claires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *