Press "Enter" to skip to content

Analyse des résultats locaux du premier tour

Les inscrits

Première surprise le matin du 10 avril en arrivant à mon bureau de vote, en constatant une baisse du nombre d’inscrits entre 2017 et 2022. Le soir même, j’ai constaté que c’était le cas dans tous les bureaux de vote de la ville, les moins touchés étant le BV 14 (Ecole mat du Clos Saint-Marcel) avec seulement 3 inscrits de moins et le BV 10 (Locaux d’activité) avec une perte de 8 inscrits.

Sur l’ensemble de la ville, la baisse est de 786 inscrits, soit 5,2%. A comparer aux évolutions du nombre d’inscrits ailleurs.

  • 13ème circonscription : + 576 (0,6%)
  • Fontenay-aux-Roses : -327 (0,2%)
  • Hauts de Seine : +14 145 (0,1%)
  • Ile de France : + 149 331 (2,1%)
  • France entière : + 1 165 693 (2,4%)

On peut se demander quelle est la proportion de non-inscrits. La France comptait au 1er janvier 67,8 millions d’habitants dont 15,4 de moins de 18 ans, soit 52,8 millions d’habitants, tous n’ayant pas la nationalité française. Sur les 5,1 millions étrangers habitants en France, on peut supposer compter environ 1 million de moins de 18 ans, soit 4,1 millions à décompter des 52,8 millions précédents, ce qui donne un solde de 48,7 millions. Si on y ajoute les 1,4 million de Français inscrits hors de France, on trouve 50,1 millions de personnes qui devraient être inscrites sur les listes électorales. On en compte 48,7, ce qui ferait 1,4 million de non-inscrits, ou 3% de la population.

L’abstention 

A Sceaux, si le recul de la participation est assez limité, il est particulièrement important(-6,6%) dans le bureau 7 (qui correspond à la résidence des Bas-Coudrais) où il était déjà faible en 2017.

Les blancs et nuls

Deux villes de la circonscription se permettent de publier des résultats ne les distinguant pas, ce qui n’est pas conforme au Code électoral.

Au niveau national, on compte 543.609 blancs, soit 1,12 % des votants et 247.151 nuls, soit 0,51 %. C’est en baisse par rapport à 2017 où on en comptait respectivement 1,39 % et 0,61 %.

Les blancs dépassent les 2% à Châtenay-Malabry (qui ne compte pas de nuls).

Les votes par ville

Résultats 2022 en pourcentage

Macron est localement très au-dessus de son score national (+9,26 % sur la circonscription). Mélenchon est aussi nettement au-dessus de sa moyenne nationale, sauf à Sceaux.

Le Pen est très en dessous de son score national, et même sous son score francilien, pourtant déjà très bas.

Jadot et Hidalgo sont un peu au-dessus de leur score national.

Les évolutions en pourcentage par ville

Les évolutions sont ici en pourcentage, entre 2017 et 2022, pour les trois principaux candidats (présents en 2017 et en 2022) et pour l’ensemble Jadot+ Hidalgo comparé au score de Hamon en 2017

Gains élevés pour Mélenchon, alors que Macron progresse localement moins qu’en France, et recule même à Fontenay.

Évolutions en voix à Sceaux par bureau de vote

Par rapport à 2017, les différentiels de voix sont les suivants:

A Sceaux, les évolutions sont variables d’un bureau à l’autre. Macron recule dans 4 bureaux : les BV 6,7,11 et 13. Le Pen recule dans bureaux : les BV 6,7 et 11. Mélenchon progresse partout, mais particulièrement dans les bureaux 8 et 10. Jadot + Hidalgo progressent par rapport au vote Hamon, sauf dans le bureau 7.

A Bourg-la Reine, Macron recule en voix dans 8 bureaux sur 14. Le Pen recule dans 2 bureaux. Mélenchon progresse partout, et particulièrement dans les BV 5, 7, 8, 11, 12 et 14.

Le vote Zemmour

Alors que, sur Sceaux, les supporters de Marine Le Pen étaient absents des distributions de tract puis des bureaux de vote, ceux d’Éric Zemmour étaient au contraire très présents. Le résultat n’est pour autant guère convainquant : à Sceaux, Zemmour fait à peine plus qu’au niveau national, et il est légèrement en dessous sur la circonscription. On n’est pas à Versailles (où il atteint 18,48 % des voix)

  • Antony : 6,96%
  • Bourg-la-Reine : 7,09 %
  • Châtenay-Malabry : 5,90 %
  • Sceaux : 7,89 %
  • 13ème circonscription : 6,90 %
  • Hauts de Seine : 8,10 %
  • Ile de France : 7,47 %
  • France 7,07%

Le vote Pécresse

  • Antony : 8,55%
  • Bourg-la-Reine : 9,34 %
  • Châtenay-Malabry : 7 %
  • Sceaux : 9,82 %
  • 13ème circonscription : 8,54 %
  • Hauts de Seine : 8,03 %
  • Ile de France : 6,19 %
  1. Liliane Wietzerbin Liliane Wietzerbin 22 avril 2022

    Bonjour,
    Je me permets une remarque sur votre analyse du vote d’Eric Zemmour à Sceaux. Je ne pense pas qu’il se satisfaire du fait que « Zemmour fasse à peine plus que la moyenne nationale. En effet, pour une ville comme Sceaux où le vote d’extrême droite -représenté jusqu’ici par le RN- a toujours été bien en deçà de la moyenne nationale, le score d’E. Zemmour est au contraire très significatif. Sceaux vote en la matière comme le reste de la France et il n’y a pas de mon point de vue, à s’en féliciter.
    Liliane Wietzerbin

  2. Gérard Bardier Gérard Bardier Post author | 23 avril 2022

    L’article ne visait pas à porter un jugement positif ou négatif sur le vote Zemmour; Il se bornait à constater que les partisans de ce candidat ont été parmi les plus actifs à Sceaux, sans que cela se traduise spécialement dans les urnes.
    Mon sentiment est qu’à Sceaux les électeurs de Zemmour sont des anciens électeurs de LR plutôt que du FN. On voit bien d’ailleurs où Zemmour a fait ses plus gros scores : St Tropez, Grimaud (Var), Eze (06), Neuilly et Versailles. Pas vraiment la banlieue ouvrière.
    Sceaux comptant beaucoup de gros revenus, on aurait pu craindre le même phénomène.

  3. François Brun François Brun 17 mai 2022

    Ce qui porte à considérer d’une autre manière le vote de droite « traditionnel » qui se portait sur le RPR, puis l’UMP, puis LR. Ne doit-on pas considérer cette partie de l’électorat comme atteint par une trumpisation à la française ? Des personnes qui ont inscrit leur identité dans le cadre d’une société blanche dominante que l’émancipation de la part colorée de notre nation insupporte ! Les réactions outrancières à propos du « wokisme » en seraient alors le signe le plus évident et, de ce pooint de vue, on pourrait considérer que si ce mal (pour autant qu’on se décide à appeler le trumpisme un mal) a atteint LR (ses électeurs), il n’est pas sans atteindre ses cadres politiques (la fixation réactionnelle sur l’habillement des musulmans voulant afficher leur piété rigoriste) que ce soit chez LR ou au sein du macronisme, la lutte contre le wokisme de J.M. Blanquer en étant le signe le plus évident.

    • Gérard Bardier Gérard Bardier Post author | 19 mai 2022

      7% des électeurs ont voté Zemmour. Ils venaient probablement en majorité de LR. Je ne vois pas comment on peut en déduire que les 20 à 25 % des électeurs qui votaient traditionnellement pour ce courant de pensée (LR) sont tous des racistes

      Quand aux réactions à des manifestations que certains estiment être du wokisme, je les vois plus souvent (en tous cas sur Twitter) venir de personnes attachées à une gauche laïque et universaliste que du camp Zemmour (qui ne s’y intéresse que pour l’utiliser comme un épouvantail)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *