Press "Enter" to skip to content

Balade thermique à Sceaux

Dans le cadre du Forum de la rénovation énergétique, la ville de Sceaux organisait ce vendredi 15 octobre une « balade thermique » dans le centre-ville de Sceaux. Ouverte aux habitants de Sceaux, Bourg-la-Reine et Antony, la balade était animée par un technicien et conseiller de l’association Soliha. Celle -ci travaille avec la mairie de Sceaux dans le cadre de l’opération « PREP ». J’ai eu la chance de pouvoir me joindre au groupe d’une quinzaine de personnes qui a fait la balade.

En introduction, Florence Presson, adjointe au maire en charge des transitions, explique qu’il s’agit de « rendre visible l’invisible ». En effet, l’animateur dispose d’une caméra thermique. Cette caméra enregistre le rayonnement infrarouge, signature de la température des objets qui émettent ce rayonnement, et les transforme en image de couleurs différentes. Sur les images, les parties les plus froides sont en bleu et les plus chaudes en rouge. Cela permet donc de visualiser les pertes thermiques d’une habitation.

La visualisation est d’autant plus frappante que la différence entre la température intérieure du logement et la température extérieure est forte. L’animateur juge qu’il faut pour se faire une différence d’au moins 10 °C. Ce n’était pas le cas ce vendredi en fin d’après-midi. D’où l’intérêt pour les participants, de se voir proposer en fin de balade un petit temps en réunion, temps qui a permis à l’animateur de montrer des photos prises sur le parcours de la balade en début de matinée, au moment où la température extérieure est plus faible.

Pendant la balade, l’animateur a expliqué et montré le fonctionnement de la caméra, avec des exemples de zones plus chaudes ou plus froides. Dans certains cas une paroi mal isolée, des défauts d’isolation des murs et fenêtres, ponts thermiques, une sortie de ventilation mécanique (VMC) dans d’autres cas de surfaces de pierres naturelles et de parement qui avaient chauffé au soleil tout l’après-midi et qui restituaient en fin de journée la chaleur emmagasinée.

Lors de la réunion en fin de balade les participants ont échangé sur leurs motivations. Certains s’interrogeaient sur la qualité d’isolation de leur logement. D’autres étaient confrontés dans leur copropriété aux conséquences des récentes décisions gouvernementales dans ce domaine, qui vont d’ici quelques années interdire aux propriétaires de louer des « passoires thermiques ». Les copropriétaires des logements les plus anciens (les immeubles récents sont généralement mieux isolés) vont devoir faire faire un diagnostic pour savoir s’ils sont concernés, avant même d’analyser les actions les plus à même d’améliorer la situation.

Interrogé sur le sujet, l’animateur de Soliha a indiqué que le coût de ce type de diagnostic est de l’ordre de 200€. Un participant a souligné et rappelé qu’une action d’isolation pouvait aussi faire baisser la facture énergétique pour l’occupant !

Les participants semblaient en tous les cas plutôt contents de leur participation. D’après les informations de la Gazette, la ville de Sceaux compte organiser, en lien avec une association locale, de nouvelles balades dans les mois à venir. Organisées en période de chauffage, elles devraient permettre de mieux visualiser les déperditions énergétiques des logements et aider à l’amélioration de leur performance énergétique. La première balade est prévue pour le 15 novembre dans le quartier du Petit Chambord. L’ensemble des habitants de la ville pourra être convié à travers Sceaux Mag (mais, pour des raisons pratiques, le nombre de places sera limité).

  1. Jean-Claude Herrenschmidt Jean-Claude Herrenschmidt 21 octobre 2021

    Bonjour.
    Dans son dernier alinéa l’article annonce l’organisation d’une balade prochaine avec une association locale. Quelle est cette association ?
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *