Press "Enter" to skip to content

Et le covoiturage, on en fait quoi?

Cette belle idée née du partage de ressources des uns au bénéfice d’autres risque d’être sérieusement affaiblie par la crise du coronavirus.
Il représentait, avant la crise, 3% des déplacements et était mis en avant pour désengorger les routes ou les transports en commun.
Les règles de distanciation physiques impliquent deux personnes au maximum par voiture. Une à l’avant, le conducteur et une à l’arrière. Évidemment les gens qui vivent sous le même toit ne sont pas concernés par cette mesure. Ils peuvent remplir la voiture normalement.
Le port du masque y est obligatoire et la désinfection de la voiture aussi.
Donc l’efficacité de cette mesure est peut-être à revoir alors qu’elle était une mesure phare avant cette crise.

Soyons patients, avançons tranquillement pour explorer ces nouvelles contraintes. Et partageons nos impressions et nos expériences.

PS : Une analyse intéressante dans la Voix du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *