Press "Enter" to skip to content

Paroles de candidats

Les élections législatives sont au bout de la semaine. La ville se montrera sous un jour plus divers que celui qu’elle montra pour les présidentielles. Non que le nombre de candidats ait sensiblement augmenté. Mais les candidats, les principaux du moins, sont bien plus inscrits dans le territoire. Rappeler cette évidence (les circonscriptions sont plus locales que le national, d’ailleurs elles sont 577) ne vise pas (seulement) à faire des lapalissades.

La Gazette a souhaité donner la parole aux candidats qu’elle estime être les plus présents dans notre quotidien. Sur quels critères ? Un premier qui fera sourire est celui d’avoir un accès simple à eux. Philippe Laurent est notre maire. Numa Isnard est conseiller municipal. Brice Gaillard a le soutien direct des élus de Sceaux en commun, tandis que Maud Bregeon a un soutien tout aussi net des élus de Sceaux Ensemble.

Un deuxième critère qui n’est qu’une autre facette du premier est de les avoir croisés dans les rues, de nous être adressé à eux, de les situer.

Un dernier critère est d’en rester à un nombre modeste qui reflète à la fois une diversité d’opinions et qui permette de comparer. On ne compare pas onze discours. On se souvient des échanges à la télévision entre une dizaine de candidats dont on oublie les propos, à part les petites phrases et les provocations.

Pourquoi consigner des positions par définition formatées par les impératifs de campagne ? C’est qu’en les comparant, en relevant ce qui les distingue, la répartition des votes permettra de mieux comprendre nos quatre villes. La circonscription formée d’Antony, Châtenay-Malabry, Bourg-La-Reine et Sceaux forme une unité qui n’est pas que formelle.

Espérons que celle ou celui qui sera notre représentant aura à cœur d’être un intermédiaire entre ses électeurs et les débats qui se mènent au niveau national. Ce serait certainement une valeur ajoutée, un lien positif à nos yeux entre le quotidien de nos vies et ce qui fait nation.

Se tenir à distance des oppositions politiques ne revient pas à les ignorer. En rendre compte, entendre ce que les candidats nous disent, c’est se préparer à mieux comprendre, quand les résultats tomberont, à quoi nous ressemblons collectivement.

Par ordre alphabétique :

  1. […] Maire de Sceaux depuis 2001, Philippe Laurent a une double formation d’ingénieur et de Sciences Politiques. Entré en politique depuis une trentaine d’année, il s’est spécialisé dans la gestion et les finances publiques. Il est vice-président de l’AMF (Association des maires de France) et président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale. Il répond au questionnaire que la Gazette de Sceaux lui a proposé. […]

  2. […] Brice Gaillard est âgé de 36 ans, est père de famille et militant socialiste. Docteur en sciences politiques, spécialiste du financement des politiques publiques, il travaille au Sénat en tant que Conseiller parlementaire au Groupe socialiste, écologiste et républicain chargé du suivi des sujets fiscaux et budgétaires. Il répond au questionnaire que la Gazette de Sceaux lui a proposé. […]

  3. […] Numa Isnard a 35 ans. Originaire d’Avignon, il suis arrivé dans la circonscription il y a un peu plus de dix ans, dans le cadre de mes études de droit à la Faculté Jean Monnet. Il est actuellement avocat inscrit au barreau de Paris. Militant Les Républicains, il est également conseiller municipal de Sceaux. Il répond au questionnaire que la Gazette de Sceaux lui a proposé. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *