Press "Enter" to skip to content

Maud Brégeon: une majorité claire pour le président de la République

Agée de 31 ans, ingénieure spécialisée dans le secteur du nucléaire chez EDF, Maud Brégeon est engagée aux côtés d’Emmanuel Macron dès 2016 et, depuis deux ans, comme porte-parole de la majorité présidentielle. Elle répond au questionnaire que la Gazette de Sceaux lui a proposé.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? En particulier, pour quelle raison vous présentez-vous aux élections et pourquoi avec cette étiquette ?

Tout d’abord, permettez-moi de vous remercier d’avoir bien voulu me solliciter afin de répondre aux questions de la Gazette de Sceaux. 

Mon engagement est évidemment indissociable de notre territoire des Hauts-de-Seine où je vis, j’habite et travaille depuis de nombreuses années. J’en connais ses formidables atouts, j’en mesure les défis et je connais les difficultés qui peuvent être rencontrées au quotidien par chacun d’entre vous. J’en suis convaincue, la politique a besoin de renouvellement et de davantage de membres de la société civile. Pour toutes ces raisons et afin de continuer à porter le projet du Président de la République, un projet d’avenir, un projet d’indépendance française et européenne, un projet de progrès social et écologique, j’ai décidé d’être candidate aux élections législatives dans notre belle circonscription.

Comment percevez-vous la situation de la circonscription et de sa population ?

Chaque jour, sur les marchés, en réunions d’appartement, aux abords des gares, j’écoute vos attentes. Notre circonscription est loin d’être homogène, chacune des villes ayant ses particularités propres. Pour autant, partout, j’ai entendu vos craintes quant au système de santé et à celui de l’école. A l’unanimité, il me semble que ces deux sujets sont ceux sur lesquels vous attendez une action de grande envergure et un changement structurel.

Comme partout, la question du pouvoir d’achat est prégnante. Nous avons commencé à y répondre, en supprimant la taxe d’habitation tout en compensant cette entrée d’argent à l’euro près pour les communes. Les prix de l’énergie ont été plafonnés, la remise à la pompe est en vigueur depuis plusieurs mois… Malgré cela, les effets de l’inflation sont présents, c’est pourquoi le premier projet de loi que la majorité présidentielle votera sera en faveur du pouvoir d’achat, avec notamment l’indexation des retraites sur l’inflation.

Enfin, je n’oublie pas les enjeux locaux, celui des transports et de la bétonisation parfois trop importante dans certains quartiers. C’est aussi le rôle du député : interpeler les pouvoirs publics locaux et nationaux, en cas de problème à résoudre et de dossier à soutenir.

Si vous êtes élue, quelles sont les attentes de la population de la circonscription que vous aurez à cœur de porter ?

Le premier enjeu pour le quotidien d’un très grand nombre d’habitants de la circonscription réside dans le chantier du RER B.

Il est désormais nécessaire de pouvoir garantir que les engagements pris par les pouvoirs publics, que ce soit l’Etat, la Région et l’ensemble des acteurs de ce dossier, soient tenus. Il n’est plus possible de reculer encore davantage la rénovation des rames, le remplacement du matériel, la fiabilisation des voies ou la création d’un poste de commande au sein de la gare du Nord. Tous ces engagements doivent désormais être tenus et le calendrier doit être sanctuarisé.

Comment jugez-vous la situation du pays ? Si vous êtes élue, quels seront pour vous les dossiers prioritaires ?

Malgré une crise sanitaire sans précédent, nous avons fait face ensemble. Le taux de chômage actuel est le plus faible depuis 15 ans et celui des jeunes depuis 40 ans ! Le cap des baisses d’impôts a été maintenu et de nombreuses entreprises s’implantent sur notre territoire ou y relocalisent leur production, notre tissu économique a mieux résisté à la pandémie que celui des autres pays européens. En matière de régalien, 10000 policiers et gendarmes supplémentaires assurent notre sécurité au quotidien et le budget de la justice a connu une hausse sans précédent depuis 25 ans.

Si je suis élue, les priorités seront évidentes : l’école et la santé sont indéniablement les deux grands chantiers prioritaires. Nous continuerons à protéger le pouvoir d’achat des Français en poursuivant les baisses d’impôts déjà engagées et en allégeant les droits de succession.  Ensemble, nous relèverons le défi du climat en faisant de la France la première grande Nation à sortir des énergies fossiles, en investissant massivement dans les énergies renouvelables et le nucléaire, dans les transports propres et dans la rénovation massive de notre parc immobilier : cet enjeu que je porte au quotidien de par mon métier sera évidemment central dans mes travaux parlementaires. Enfin, pour nos parents et nos grands-parents, la France doit être un pays dans lequel chacun peut vieillir sereinement en construisant, notamment, la branche autonomie de la sécurité sociale et en facilitant le maintien à domicile tout en développant des établissements qui mettent les personnes âgées au cœur de leur fonctionnement.

 Quel message principal souhaiteriez-vous adresser aux électeurs ?

Face aux nombreux défis qui s’ouvrent à nous, et alors que nous devons bâtir ensemble la France et l’Europe de demain, il convient de donner une majorité forte et claire au président de la République.

Ne nous trompons pas d’élection, les élections législatives visent à donner une orientation claire à la politique nationale. Depuis le début de mon engagement politique, ma position a toujours été celle de la clarté : soutenir et enrichir, comme le veut le rôle du Parlement, le projet du Président que vous avez réélu. En votant pour moi, vous savez précisément quels sont mes engagements et le projet que je porte pour le pays.

Enfin, je crois au renouvellement des visages et des pratiques. Le monde politique doit s’ouvrir encore davantage à la jeunesse et aux citoyens comme vous et moi, issus du monde de l’entreprise et qui apporteront un regard différent et des solutions pragmatiques et adaptées aux enjeux du pays.

Tant à l’Assemblée nationale qu’ici, vous pouvez compter sur moi pour porter votre voix dans une France forte, généreuse et écoutée à l’International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *