Press "Enter" to skip to content

Sceaux, c’est le pied

J’avais lu, comme le signale Maurice Zytnicki, cette information rapportant la « marchabilité » de la Ville de Sceaux, celle-ci atteignant le niveau de l’excellence. Je lis la Gazette avec plaisir, cet article particulièrement, ce qui m’incite à y réagir ou plutôt à le compléter avec mon expérience personnelle.

Si cette Gazette apporte son lot d’information sur cette ville où je vis agréablement, je lis aussi Sceaux Mag, mensuel qui dit tout de l’actualité municipale. Le numéro de septembre, plein de bonnes adresses, donnant la parole à ceux qui font vivre la cité, comporte un encart annonçant tout ce qui va se passer pour distraire et occuper jeunes et vieux, dont je suis. Je l’ai trouvé remarquable par son actualité.

Finalement, ici, on peut presque tout faire à pied.

Que ce soit pour les courses quotidiennes, les promenades au vert, se retrouver pour partager spectacles, concerts et cinéma, soirées festives, rencontres amicales au restaurant, pratique d’une activité physique choisie dans une offre variée et abondante, rien n’est à plus de… disons deux kilomètres. Moins d’une demi-heure de marche. Si j’écoute mon médecin et ses conseils de santé, je ne dois surtout pas m’en priver.

J’ai donc décidé depuis presque deux ans, le début du Covid, d’abandonner l’usage de ma voiture. Avec du recul, c’est clair que je l’utilisais beaucoup et de manière irréfléchie dans un monde qui en souffre. Je ne m’en porte pas plus mal.

En pensant à tout cela, je me suis aussi remémoré mes jeunes années. J’ai le souvenir d’avoir tout fait à pied, seul ou avec des copains, en particulier pour aller à l’école et en revenir. Ceci pourrait bien redevenir l’habitude. Je comprends bien que, pour les très jeunes enfants, on aime bien les accompagner sur un trajet qui peut parfois être dangereux. Aussi j’ai imaginé que les mamans, les papas et autres accompagnateurs proches pourraient s’organiser pour se partager cette tâche. Les relations de voisinage ne pourraient qu’en bénéficier.

Et puis chacun pourrait arriver à la même conclusion que moi : on peut tout faire à Sceaux, à pied.

Sceaux, ville exemplaire ! Écologique devant d’autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *