Press "Enter" to skip to content

Accès Ouest ouvert

Avant-hier, quand je l’avais interrogée sur l’ouverture de l’accès ouest, la dame de la RATP avait évoqué la possibilité du lendemain. Mais, prudente, (un premier retard avait été pris), elle avait préféré s’en remettre à la fin de semaine « au plus tard ».

Eh bien, les choses se sont terminées plus rapidement et l’accès est ouvert. Il est en majesté, tout neuf, ouvrant une large ligne de contrôle des billets, prêt à accueillir les voyageurs du matin qui, en rangs serrés et encore imprégnés des échos de la nuit, rejoignent leur lieu de travail. Enfin, dès que l’activité aura vraiment repris et que la présence redeviendra la norme, à supposer qu’elle le redevienne.

Mais le RER B, qui transporte presque un million de personnes par jour (quand tout baigne), ne sert pas que l’emploi. C’est tout le jour que les roues des voitures tournent. Il y a les étudiants qui commencent tard, les lève-tard qui partent tôt pour un jour de congé, les seniors, les touristes (on espère bientôt) qui trouvent en banlieue sud une hôtellerie plus abordable que dans la capitale, il y a les amoureux du jardin du Luxembourg qui profitent des heures creuses, les amoureux du parc de Sceaux qui profitent des mêmes heures creuses mais en sens inverse et puis tous les autres qui, là tout de suite, ne me viennent pas à l’esprit. Mes excuses.

Retenons l’essentiel: l’accès ouest qui ouvre sur le Plessis-Robinson, Châtenay-Malabry, les Mouilleboeufs à Fontenay-aux-Roses, plus de notre côté, les Mésanges et les nouveaux immeubles de l’avenue Jules Guesde, cet accès est opérationnel, 5/5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *