Press "Enter" to skip to content

L’habit ne fait toujours pas le moine

Le Parisien daté du 20 novembre relate la triste mésaventure d’un Scéen de 94 ans qui a été victime de deux faux policiers sur la trace d’un prétendu faux agent du service de l’eau.

Les désormais classiques vols à la fausse qualité sont de plus en plus en vogue et visent très souvent les personnes âgées, réputées plus faciles à duper.

Ce concitoyen a dans son appartement un coffre-fort qui contenait des valeurs de famille : pièces de monnaie en or, bijoux et du numéraire, pour plus de 40 000 euros.

Depuis jeudi soir, son coffre est totalement vide.

Il faut dire que le scénario était bien ficelé : vers 20h00 un prétendu agent des eaux sonne à la porte et demande à accéder à l’intérieur de l’appartement, afin d’intervenir d’urgence sur le réseau d’eau.

Peu après, deux faux policiers, qui ressemblaient en tous points à des vrais, sonnent à leur tour en demandant à notre retraité si un faux agent des eaux n’était pas passé dans la journée pour une prétendue intervention urgente.

A la réponse positive de la victime, exhibant leur carte professionnelle, ils ont demandé à faire le tour de l’appartement pour vérifier si l’individu sur la trace duquel ils étaient n’aurait pas commis un vol.

Notre brave Scéen leur a fait faire la visite et a en particulier désigné l’emplacement de son coffre-fort pour leur permettre de vérifier si toutes les valeurs présentent dans l’appartement étaient bien en place.

Tout porte à croire que c’est durant la pseudo-ronde de contrôle dans tout l’immeuble dans laquelle les deux faux policiers ont embarqué le retraité, que le faux agent des eaux a pu revenir pour vider tranquillement le coffre de tout son contenu.

Le piège est désormais classique et beaucoup de personnes âgées en sont victimes, même si les autorités rappellent régulièrement les règles élémentaires de prudence. Lundi, une femme de 88 ans s’est fait dérober un collier en or à son domicile de Bagneux. Le suspect ? Un faux agent des travaux publics qui devait effectuer des mesures rapides.

Il est indispensable que les familles et les proches de nos concitoyens les plus âgés sensibilisent leurs parents, voisins ou relations sur la fréquence de cette pratique de la fausse qualité (un par jour dans le département, il y a une quinzaine d’années, alors aujourd’hui ..) en les incitant à être extrêmement regardant lorsque se présentent à leur domicile des policiers, agents des eaux, technicien du câble ou de la fibre, etc…. Ma proche voisine y a perdu un sac à main il y a quelques temps, pendant qu’un des deux « professionnels » lui parlait sur le pas de la porte de sa maison, l’autre « faisait ses courses »  à l’intérieur.

Attirons avec insistance l’attention de nos anciens (et des autres) sur le fait que toute visite à deux ou plus nécessite encore plus de vigilance, tout en ne s’interdisant pas le contrôle quand le visiteur est seul, comme le faux éboueur qui me demandait ses traditionnelles étrennes il y a quelques jours avant le passage de nos vrais éboueurs en tenue de travail et avec leur camion-benne….

Quand quelqu’un sonne à la porte :

• Ne laissez entrer personne chez vous sans faire les vérifications d’usage. Sachez que les vols à la fausse qualité sont commis le plus souvent entre 10 heures et 15 heures ;
• Si la personne se présente à l’interphone ou à votre porte, utilisez systématiquement l’entrebâilleur et le judas ;
• Demandez à voir la carte professionnelle recto verso et l’ordre de mission (ou le justificatif de passage) même si la personne porte un uniforme. En cas de refus ou de doute, ne laissez pas entrer la personne ;
• Si vous souhaitez vérifier l’identité de l’inconnu, utilisez les numéros de téléphone que vous avez en votre possession (figurant généralement sur les avis d’échéance ou les factures) et non pas ceux donnés par la personne qui se présente ou vous appelle.

Quand quelqu’un s’annonce chez vous :

• Si vous êtes avisé du passage d’une personne par téléphone, par courrier ou par voie d’affichage dans le hall de votre immeuble, vérifiez la venue de cette personne auprès de l’organisme d’origine, votre bailleur, votre syndic, votre concierge ou vos voisins ;
•  N’hésitez pas aussi à signaler à votre commissariat la venue à votre domicile d’une personne pour réaliser des travaux (jardinage, ramonage, …) ou une enquête (sondage, recensement, …). En effet, les auteurs des vols réalisent très souvent un repérage sur les lieux ;
• En cas de doute, proposez un autre rendez-vous à la personne afin de procéder aux vérifications nécessaires ; • Si vous faites entrer une personne chez vous, essayez de solliciter la présence d’un voisin. Ne quittez pas l’individu, accompagnez-le dans tous ses déplacements à l’intérieur de votre domicile.

Ne laissez pas n’importe qui entrer chez vous!

Quelques règles élémentaires à respecter :

• Évitez de mettre sur votre boîte aux lettres les mentions Madame X Veuve Y ;
• Vérifiez toujours la présence de vos effets personnels de valeur après le départ d’un inconnu ;
• Ne divulguez en aucun cas l’endroit où vous cachez vos bijoux, votre argent ou tout autre objet de valeur.
• Si vous avez le moindre doute, appelez votre commissariat, ou en cas d’urgence, le 17 Police secours ou le 112.

Sous l’habit qui y-a-t ‘il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *