Press "Enter" to skip to content

La « maison Curie » de Sceaux et l’icône d’un enfant d’origine polonaise…

Deux icônes polonaises ont baigné quotidiennement mon enfance : Frédéric Chopin et Marie Curie…Marie Curie qui a beaucoup fréquenté Sceaux.

J’aurai pu évoquer la maison des parents Curie située Rue Mascré à Sceaux dont je parle ici ou également celle de la Rue Pierre-Curie sous un angle historique. Mais je préfère l’aborder sous un jour beaucoup plus personnel et affectif.

Souvenir, souvenir…

En effet, ma famille maternelle est originaire du Sud-Ouest de la Pologne, d’un petit village proche de Wroclaw. Toute mon enfance a baigné dans des évocations slaves parmi lesquelles deux « icônes » sortaient du lot : Frédéric Chopin, dont ma mère m’a donné le prénom, tant elle en a toujours été une inconditionnelle, et Maria Salomea Skłodowska, plus connue sous son nom de femme mariée de Marie Curie.

Cet hiver, de passage Rue Jean Mascré à l’occasion d’une pérégrination dans la ville, je suis tombé sur la plaque commémorative (photo) apposée sur le mur de façade de la maison dont j’avais un peu perdu de vue l’existence dans ma ville. Jusque là, Marie Curie était plus pour moi une abstraction au sein de mon panthéon personnel qu’une réalité qui, un jour, a demeuré dans cette maison qui a gardé tout son charme d’époque…. Un peu comme une porte d’entrée sur le début du siècle dernier…

plaque commémorative, Rue Jean Mascré, posée à l’occasion du cinquantenaire de la découverte du radium

La vision de cette plaque a déclenché chez moi un processus de « madeleine de Proust ». Depuis, mes deux références polonaises essentielles ont, ensemble, repris force et vigueur en moi, et ont pris une place réactivée, voire radioactive, dans mon cœur.

Une longue présence

Alors certes, j’ai lu depuis que Marie Curie a beaucoup fréquenté Sceaux et que les parents de son mari Pierre vivaient dans cette maison. J’ai lu qu’elle s’est mariée à Sceaux et y a vécu depuis le décès accidentel de son époux en 1906 jusque sa mort, en 1934. J’ai appris qu’elle y a été enterrée avant le transfert de ses cendres au Panthéon avec celles de Pierre Curie.

Maison Curie de la Rue Jean Mascré
Maison « Curie » de la Rue Jean Mascré

Certes, j’ai lu que Marie Curie résida dans cette maison avec ses deux filles Irène et Ève après la mort accidentelle de Pierre, écrasé en 1906 par une voiture place Dauphine. J’ai appris que, veuve de 38 ans, elle revint vivre à Sceaux pour retrouver une ambiance familiale, et que son beau-père s’installa dans une dépendance de la maison. Une gouvernante polonaise veillait sur ses filles, tandis qu’elle poursuivait ses recherches dans son laboratoire du Quartier latin.

Mais c’est surtout le choc affectif dont je voulais parler ici…Cette réactivation par la réalité de la maison « Curie »n’a fait que solidifier mon ancrage à Sceaux ……

Merci au hasard d’une ballade…

Pierre et Marie Curie devant leur maison de Sceaux, Rue Pierre-Curie, en 1895.

Les jeunes mariés devant l’autre « maison Curie », celle du 9 Rue Pierre-Curie qui dispose aussi de sa plaque commémorative posée en même temps que celle de la Rue Jean Mascré…

  1. BJYS BJYS 10 septembre 2020

    Bonjour, Monsieur
    Je me permets quelques commentaires sur votre sympathique article sur Marie Curie.
    La maison des parents Curie est celle de la rue Pierre Curie. Pierre y a vécu plusieurs années jusqu’à son mariage. Il y revenait presque toutes les fins de semaine avec Marie Curie au début de leur mariage.
    Eugène Curie, son père, y est resté jusqu’à la mort de sa femme puis il a rejoint son fils à Paris quand P et M Curie ont pu louer une maison avec un jardin (boulevard Kellermann) puisque le jardinage était sa passion, après avoir habité rue de la Glacière.
    La maison de la rue Jean Mascré a été celle de Marie Curie jusqu’au scandale Langevin bien regrettable qui lui a fait quitter Sceaux. Eugène Curie est venu la rejoindre jusqu’à son décès pour en particulier s’occuper de ses petites-filles dont il était très proche.

    • FN FN Post author | 11 septembre 2020

      Bonjour,

      Je vous remercie pour ces précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *