Press "Enter" to skip to content

Au Parc de Sceaux, on en pince pour Monseigneur….

« En fait de meuble, possession vaut titre » apprend-on en première année de droit et je suis donc le nouveau propriétaire de cette pince-monseigneur ou de ce pied-de-biche trouvé enfoui dans une haie devant une maison de l’Avenue Le Nôtre.

Cependant l’article 2279, premier alinéa, du Code Civil ne m’en fait le légitime propriétaire que jusqu’à ce que le propriétaire d’origine vienne me le réclamer chez moi, Avenue Jean Racine, muni d’une preuve de sa propriété.

Je l’attends et lui promet le meilleur accueil, civil et courtois, comme il se doit entre gens de bonne compagnie.

Plus sérieusement, j’ai emporté l’outil pour éviter qu’il ne serve et ai fait une alerte sur l’application « Voisins Vigilants » afin d’attirer l’attention de la Police. La Police Municipale est d’ailleurs passée prendre l’objet quelques minutes après mon alerte, en prenant soin de ne pas ajouter d’autres empreintes dessus, autres que les miennes. Je n’aurais finalement exercé mon droit de propriété que pendant fort peu de temps…

Pied- de-biche ou pince-monseigneur ?

Mot composé de « pince » et de « monseigneur », l’Académie française donne l’explication suivante pour expliquer le terme. Monseigneur était utilisé pour nommer une personne de haute dignité. Et comme l’on ne refusait rien à ces éminentes personnes, toutes les portes s’ouvrent devant Monseigneur (LARCH. 1880).

Compte-tenu de l’usage qui est habituellement fait de cet outil : « Levier à bout plat avec lequel les cambrioleurs forcent les portes.» (Larousse en ligne), j’émets l’hypothèse que cet outil servait jusque-là à des actes répréhensibles et qu’il était habilement dissimulé dans la verdure d’une haie sur le trottoir de l’Avenue Le Nôtre pour poursuivre son œuvre ultérieurement, sans doute une fois le soleil couché….

Frédéric Négrerie

  1. Mole Mole 19 février 2021

    Élégante explication. Pour information j’avais trouvé exactement le même objet dans un de mes haies (avenue Le Nôtre) lors de mon arrivée à Sceaux en…1987!

    • Frédéric Négrerie Frédéric Négrerie Post author | 20 février 2021

      Merci pour le retour positif et surtout pour l’information qui permet de conclure que le procédé est bien un procédé, qu’il est connu des malfrats et, à ce titre, se pratique de longues dates !
      Frédéric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *