Press "Enter" to skip to content

Faut-il accueillir toutes les associations ?

En visitant le forum des associations de Bourg-la-Reine, celui de Châtenay-Malabry, en repensant à la fête des Sports à Sceaux, je n’ai pu m’empêcher de m’interroger sur la politique des villes qui organisent ces forums d’associations : ouverture à toutes celles qui souhaitent être présentes ou sélection ? Et si sélection, selon quels critères ?

Une première difficulté est qu’en France, le statut d’association, parce qu’il est très souple et pratique, recouvre des réalités extrêmement diverses. Il existe par exemple des associations à but lucratif : on imagine que le but d’un forum des associations n’est pas de leur faire de la publicité. Mais ce critère est-il si satisfaisant ? Après tout, beaucoup d’intervenants professionnels dans le monde du loisir ou du sport s’organisent par le biais d’une association à but non lucratif qui les rémunère ! Pas simple donc !

Prenons quelques exemples : la mairie, organisatrice, doit-elle accueillir des associations affiliées à une église (il y en avait à Bourg-la-Reine), des associations faisant la promotion d’activités pouvant être considérées comme de l’exercice illégal de la médecine, ou plus prosaïquement des associations créées pour combattre tel ou tel aspect de la politique municipale ? Doit-on réserver le forum aux associations purement locales ou au contraire être accueillant à des associations se réclamant d’un territoire plus vaste ?

Je ne suis pas sûr qu’il y ait une réponse simple à ces questions. On se dit a minima que s’il y a des critères d’exclusion, ils devraient être transparents.

Qu’en est-il en pratique ? A regarder les participations et le nombre d’associations présentes dans les différentes communes, on a l’impression que les mairies d’Antony, de Bourg-la-Reine et de Fontenay-aux-Roses ont plutôt été accommodantes. C’est moins sûr pour Châtenay-Malabry. La ville de Sceaux a été plus radicale, puisque son événement était réservé aux seules associations sportives ou assimilées. On me permettra de le regretter, après avoir constaté la richesse des forums des associations chez nos voisins.

  1. Lady's Coco Lady's Coco 22 septembre 2022

    « La ville de Sceaux a été plus radicale, puisque son événement était réservé aux seules associations sportives ou assimilées »

    et c’était très bien ainsi !! vu qu’il s’agissait de la Fête du Sport !! les autres associations n’avaient pas à y être….

    • Stephane Stephane 23 septembre 2022

      D’accord avec vous, Mylady . Une fête pour le seul sport, c’est sympa aussi. Pas forcément besoin de réunir tout le monde.

  2. Gérard Bardier Gérard Bardier Post author | 23 septembre 2022

    Une fête du sport, pourquoi pas en effet. Mais quid des moyens de découvrir les autres associations?

  3. Gérard Bardier Gérard Bardier Post author | 23 septembre 2022

    Par exemple, je ne connaissais pas association « lire et faire lire » que j’ai croisé au forum de Châtenay-Malabry. En discutant là bas, j’ai découvert qu’elle est aussi présente à Sceaux. On pourrait bien sûr multiplier les exemples.
    Beaucoup de villes en France organisent chaque année un forum des associations, apparemment avec succès.

  4. Dominique Seban Dominique Seban 1 octobre 2022

    société créée et domiciliée à Sceaux, Assolib propose aux villes une plateforme numérique qui rend permanent le forum des associations.
    Issy-les-Moulineaux, puis Boulogne-Billancourt et Montigny-le-Bretonneux ont fait confiance à Assolib pour dynamiser la vie de centaines d’associations, de leurs adhérents et bénévoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *