Press "Enter" to skip to content

Élèves de CE1 au parc de Sceaux

Ceux qui parcouraient le parc de Sceaux le jeudi 16 juin au matin ont pu observer des enfants courant en tous sens avec de grandes feuilles de papier à la main. Les habitués du parc savent qu’on y voit régulièrement des collégiens ou des lycéens courir d’un lieu à l’autre, seuls ou par groupes de deux ou trois.

A force, ils ont compris que ces jeunes participent à des courses d’orientation : une carte leur indique où trouver les balises et, une fois qu’ils en ont trouvé une, il leur suffit de poinçonner la carte idoine pour prouver qu’ils sont bien passés. Certaines des balises sont facilement visibles au bord d’une allée, d’autres sont plus cachées dans les sous-bois, ce qui conduit certains jeunes à quelques minutes de recherche.

Cette fois-ci, on avait manifestement affaire à des enfants plus jeunes, et le périmètre de course était manifestement limité, à proximité du château, dans la partie entre celui-ci et l’avenue Franklin Roosevelt.

Pour en savoir plus, le plus simple était de s’adresser aux adultes qui encadraient manifestement la cinquantaine d’enfants. Ce qui m’a permis d’apprendre qu’il y avait là des élèves de CE1 venus d’une école parisienne dans le cadre d’une semaine sportive. Ils participaient effectivement à une course d’orientation adaptée à leur âge. Ils ne cherchaient pas des balises, mais des arbres grâce à des photos (la professeure des écoles avec qui j’ai discuté m’a montré la photo d’un séquoia qu’ils avaient à reconnaître).

Une fois l’arbre trouvé, l’élève rend la photo, l’adulte présent coche une case et lui propose une nouvelle photo : il y avait 10 cases à cocher et donc, on peut le supposer, dix arbres différents. Les enseignants faisaient donc coup double : une activité sportive et une découverte de la nature.

  1. Gérard Bardier Gérard Bardier Post author | 22 juin 2022

    On voit souvent des classes d’établissements de Sceaux au Parc, même si je suppose que Lakanal profite de son propre espace.
    Et il est probable que ce soit aussi le cas des élèves des villes qui bordent le parc : mon petit-fils qui est en collège à BLR est venu faire une course d’orientation au parc (il l’attendait avec envie)
    On est vraiment des privilégiés ici avec le parc de Sceaux, la Vallée aux Loups, le parc Henri Sellier, la coulée verte, la forêt de Verrières le Buisson…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *