Press "Enter" to skip to content

Promenade sur les traces de la famille Curie

L’office du tourisme organisait, la veille du deuxième tour, une visite sur ce thème, guidée par Corinne Jaeger, intervenante habituelle de la ville par la très bonne connaissance qu’elle a de son histoire. Elle donne une fois de plus la preuve de son talent de conférencière, parlant pendant deux bonnes heures au gré de quelques stations. Nous sommes 26, mais l’utilisation de petits appareils auditifs permet à tous les participants de l’entendre, même à plusieurs dizaines de mètres..

Le rendez-vous a lieu au cimetière de Sceaux, où se trouve la tombe commune aux parents de Pierre Curie, ainsi qu’à Pierre et Marie (qui sont maintenant au Panthéon). En face d’elle est celle de Frédéric, d’Irène et de leur gendre Michel Langevin, époux d’Hélène Langevin. Pour les retrouver, sachez que juste à côté de l’entrée principale, un tableau situe les personnalités scéennes enterrées ici.

Notre conférencière retrace rapidement l’histoire professionnelle des défunts, avec un accent plus important pour Pierre et Marie. Nous nous déplaçons ensuite rue Pierre Curie, où les parents de Pierre possédaient une maison jusqu’au mariage de celui-ci. Et arrêt sur la Coulée verte en face du lycée, pour évoquer les principes et actions de Marie Curie en matière d’éducation, un sujet qu’elle avait particulièrement à cœur.

Le passage par la mairie permet de se réfugier sous un portail pour attendre la fin d’une averse qui a le bon goût de cesser quand la conférencière finit de nous lire l’acte du mariage de Pierre et Marie en 1895 et de nous faire remarquer ce qu’il révélait de normes de la fin du 19e.. Puis nous rejoignons la rue Jean Mascré et la maison habitée par Marie Curie et son beau-père jusqu’au décès de celui-ci.  

Tout le long de cette visite, la conférencière fait circuler des photos d’époque. On retiendra ici celle du Congrès Solvay de 1911, moins connue que celle de 1927, où Marie Curie était également présente.

Je n’en dirai pas plus sur le contenu de la visite : je ne peux que recommander à ceux qui voudraient en savoir plus la même promenade, programmée pour le 22 octobre !

Debout à droite, Paul Langevin puis Albert Einstein. Assis et discutant avec Marie Curie, c’est Henri Poincaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *