Press "Enter" to skip to content

Suivez le guide !

Depuis bientôt 20 ans, elle fait découvrir les quartiers de Sceaux. Elle fait revivre les souvenirs d’anciennes célébrités locales : sur les traces de la famille Curie ou des architectes du lotissement du parc de Sceaux, les alentours de la résidence des Bas-Coudrais ou les fêtes félibréennes. De nombreux Scéens ont sans doute eu l’occasion d’écouter ses explications.

L’ayant suivie lors d’une randonnée photo, j’avais voulu en savoir plus sur son métier et son activité. Charge de travail oblige, elle avait accepté un rendez-vous …quatre mois plus tard ! Pour préparer la rencontre, j’avais visité son site. Celui-ci explique que 1visit4you, alias Corinne Jager, « guide des balades parisiennes, conduit des visites de musées, commente des visites d’expositions temporaires. » La dernière actualité annonce « une conférence qui remet plusieurs biographies locales dans le contexte du quotidien du village de Sceaux au début du 20e siècle. » Les dates de cette conférence sont à venir…

Mais les autres actualités évoquent des musées ou expositions parisiennes : Vivian Maier au musée du Luxembourg, Botticelli, artiste et designer au musée Jacquemart-André, Bourse du Commerce – Collection Pinault, Saint-Germain-des-Prés…

Corinne Jager a toujours refusé de se spécialiser, que ce soit en peinture, en sculpture ou en un autre domaine : ce qu’elle aime, c’est apprendre et faire partager ses découvertes. 

Elle a l’impression d’avoir toujours aimé les contes, d’avoir dès l’enfance pris plaisir à découvrir un lieu, en partant de l’endroit où elle se trouve puis en procédant par cercles concentriques de plus en plus larges. Elle a aussi eu un goût prononcé pour les langues étrangères, ce qui lui permet aujourd’hui de faire le guide en anglais ou en espagnol (et bien sûr en français).

Une orientation mal choisie l’a conduite à abandonner assez rapidement ses études supérieures, pour diriger pendant 10 ans quelques magasins en succursale. Une expérience qui lui a appris beaucoup, en particulier à s’adapter aux gens et à comprendre leurs attentes. Mais elle restait frustrée de ne pas avoir pu aller jusqu’au bout de ses rêves. Alors elle reprend des études de tourisme tout en élevant ses enfants, choisi les options nécessaires à l’obtention d’une carte de guide : il s’agit en effet d’un métier réglementé. Et elle prend encore trois ans pour passer une licence d’histoire de l’art.

La fiche métier de l’ONSEP décrit le métier de guide-conférencier. « Dans un musée ou lors d’un circuit dans un pays étranger, le guide-conférencier partage ses vastes connaissances avec un groupe de touristes. Il est capable de s’exprimer en plusieurs langues et travaille généralement en indépendant. »

Dans la dernière phrase le « généralement » est de trop : même les grands musées n’ont pas de guide conférencier parmi leurs salariés. Ils font appel à des vacations. Le résultat est qu’on estime que seul un tiers des guides encartés vivent de ce métier.

Donc Corinne Jager, comme les autres, est à son compte. C’est-à-dire qu’elle doit se faire connaître par les donneurs d’ordre et fidéliser ses clients. Manifestement, cela marche à Sceaux où elle intervient régulièrement pour la maison du tourisme ou pour la ville. Avec des auditeurs souvent bien renseignés et exigeants : « Avant de prendre la parole à Sceaux, il faut bien se préparer. »

Elle travaille aussi bien avec des groupes qu’avec des individus, des agences étrangères, des écoles, même un institut pour personnes handicapées. Elle a ses fidèles, comme ce couple amiénois qui la sollicite tous les deux ans.

Son travail de vulgarisation impose d’être à l’affût des nouveautés, de toujours faire preuve de curiosité. Et en même temps, il faut savoir s’adapter à son public, ou plus exactement à ses publics, chercher comment les accrocher, les intéresser, expliquer.

Les Amis de Sceaux sont pour elle une source d’information précieuse. Mais elle en a beaucoup d’autres, étant donné la grande diversité de ses sujets d’intervention.

Elle observe que les groupes qui l’accompagnent acceptent de plus en plus mal de se retrouver dans des espaces confinés, avec une affluence qui ne permet guère à un guide de prendre vraiment le temps de commenter une œuvre pour son groupe. Elle sent monter la demande de conférences en salle avec projection. Toujours l’impératif de s’adapter au public.

 Pour l’instant, les projets ne manquent pas. Sceaux Mag devrait annoncer dans les prochains mois ceux qui concernent notre ville.

  1. Maud Bonté Maud Bonté 25 janvier 2022

    Beau portrait d’une artiste en son genre qui partage son savoir et sa passion auprès d’un public éclectique. Le patrimoine architectural et végétal de Sceaux suscite des envies de curiosité et des émotions de sérénité qu’une banale enfilade d’immeubles ne remplacera pas. En gardant notre charme, notre conférencière nous fera encore rêver.

  2. Gérard Bardier Gérard Bardier 17 mars 2022

    Corinne Jaeger me signale une prochaine conférence  »
    « La vie ordinaire du village de Sceaux au début du 20e siècle  »
    Mardi 24 mai à 16h Conférence-goûter d’1h30, Au restaurant JEAN, 6 Place du marché, 92160 Antony, Formule unique: 10€ par pers pour la conférence + commande gourmande.

    Toutes les conférences et visites prévues au deuxième trimestre 2022 sur son site https://1visit4you.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *