Press "Enter" to skip to content

Don Juan libéré

Comme nous l’indiquions il y a deux jours, la Gazette émue par l’article du Parisien a dépêché un reporter pour se faire une idée de la situation qu’affrontait le Don Giovanni. Attablé devant un plat de spaghettoni alla sarde, étrange et intéressante composition autour de sardines, de fenouil et de raisins secs (en très petit nombre, le plat n’est pas sucré), je me suis enquis des misères qu’on faisait au restaurant.

En parlant avec un serveur, il est vite apparu que l’obligation de supprimer des tables sur la terrasse n’empêchait pas du tout le restaurant de fonctionner. L’intérieur vaste, complété d’une large véranda, permet d’accueillir du monde. En sorte que le « risque de fermeture » évoqué dans le titre du Parisien paraît largement surestimé. En tout cas, on ne sent pas un vent de panique dans l’ambiance chaleureuse et bon enfant qui continue d’y régner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *