Press "Enter" to skip to content

Hôpital – Faut-il mieux payer le travail la nuit ?

Martin Hirsch, à l’époque encore président de l’APHP, déclarait sur France Inter le 30 mai 2022 que les infirmières étaient payées 1,43€ de plus la nuit que le jour, et que les médecins touchaient 250 / 300€ pour une garde la nuit, et il jugeait que ce n’était pas assez. Il rajoutait même que les médecins auraient pu profiter du Ségur pour demander l’augmentation de leur indemnité de garde, mais qu’ils ne l’avaient pas fait.

Dans les organisations hospitalières, la nuit pour un médecin dure généralement 14h, de 18h à 8h et 10 ou 12h pour une infirmière (cela dépend des services…).

Un arrêté (de 2001 !) précise que l’indemnité de nuit pour une infirmière est de 0,17€/h (0,90€ pour un travail « intensif »). Elle est versée pour les heures travaillées entre 21h et 6h, ce qui fait donc 1,53€ brut de plus pour une infirmière qui travaille une nuit (8,1€ en cas de travail intensif, mais c’est rarement ce montant qui est versé).
Une infirmière est payée environ 17€ brut de l’heure (2.614,80€ brut par mois, avec 2,5 ans d’ancienneté), la majoration de nuit est donc de 1% de son salaire. On peut en effet juger que ce n’est pas beaucoup.

Dans une boulangerie, par exemple, la majoration de nuit est de 25% entre 21h et 6h. Un salarié à 2.614,80€ brut par mois travaillant une nuit de 21h à 7h touchera donc une majoration de 39€, soit 23% de son salaire. S’il travaille majoritairement de nuit sur l’année (plus de 600 heures de nuit), il aura également droit à 2 jours de repos supplémentaires.

Pour les médecins, c’est un peu plus compliqué, tellement compliqué que, déjà, la fourchette donnée par M. Hirsch n’est pas très précise : 250 ou 300€ ? Ou 20€ de l’heure, soit à peine plus qu’une femme de ménage, pour travailler la nuit, alors que le médecin est bac+10, comme je l’ai souvent entendu à la radio ?

Pour la plupart des médecins, la garde est rémunérée 267,82€ / période. Une période est par exemple une nuit. Un dimanche ou jour férié de 24h compte pour 2 périodes, soit 535.64€.

C’est moins pour certains médecins associés (220,02€) ou plus (479,64€) pour les « HU » (les professeurs), mais c’est marginal (car il est rare qu’ils assurent beaucoup de gardes, sauf parfois à l’AP-HP).

Mais, Marin Hirsch oublie de signaler (comme la plupart des intervenants, qui peut-être ne le savent pas ?) qu’à ce montant de 267€ s’ajoute soit une journée de récupération (donc environ 1/20e du salaire mensuel), soit une journée de « temps additionnel » d’un montant de 319,46€, une sorte d’« heures sup », ou plutôt « journée sup » pour médecin. Dans le cas où le temps additionnel n’est pas payé, ce temps est reporté sur un compte épargne temps, et sera donc récupéré par le médecin plus tard (ou payé, à un coût encore plus élevé).

Donc les 267€ correspondent à une majoration du salaire, et non à un salaire.

Le salaire d’un médecin hospitalier (ou PH : Praticien Hospitalier) s’échelonne selon l’ancienneté de 4.400 à 8.900€ brut par mois (sans les gardes, payées en plus), soit 220 à 445€ brut par jour. Pour un médecin de 15 ans d’ancienneté, le salaire brut est de 6.065,68€, soit un peu plus de 300€ brut par jour travaillé. La majoration de nuit est donc de 88% de son salaire.

On voit donc qu’une garde de nuit d’un médecin est ainsi rémunérée entre 500 et 700€ s’il récupère sa journée ou 587€ si elle est payée en temps additionnel. On est donc plutôt à 42€/h de nuit. On s’éloigne du salaire de la femme de ménage.

Voici un petit tableau de synthèse :

Infirmière 2,5 ans
d’ancienneté
BoulangerMédecin
15 ans d’ancienneté
Salaire mensuel brut261526156066
Majoration pour une
nuit travaillée (€ brut)
1,5339268
% majoration salaire1%23%88%
Salaire majoré de nuit
(10h) sauf médecin (14h)
175212571

Pour une nuit travaillée, la majoration de salaire d’un boulanger est 25 fois plus importante que celle d’une infirmière, celle d’un médecin 175 fois plus importante.

Nous verrons dans un autre article que la comparaison avec les infirmières ne s’arrête pas là, et qu’il est important de s’attarder sur l’activité de la garde, qui peut être radicalement différente selon les situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *