Press "Enter" to skip to content

Chargée comme avant

La Porte d’Orléans, en ce matin du 11 mai. Vous le croirez ou non, la Porte ne ressemble pas à celle de la photographie que pourtant j’aime tant. Mais celle-ci a été prise en un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, quand Montmartre accrochait ses lilas sur le bord des fenêtres. Elle a un peu changé depuis, mais on reconnaît quand même.

J’accompagne en voiture mon jeune fils podologue à son cabinet de la Porte d’Orléans. Il est environ 8h30. La circulation sur la Nationale 20 est exactement comme elle l’était dans le monde d’avant : embouteillée.

J’en déduis que si le kilométrage cumulé sur la Région parisienne ce matin est bien en-deçà de ce qu’il est habituellement, les « hot spots » comme la Porte d’Orléans restent fidèles à leur tradition.

Un regret : la belle piste cyclable était presque vide du fait d’une météo d’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *