Press "Enter" to skip to content

Que va devenir le bureau de poste des Blagis ?

La nouvelle a été rendue publique au début du mois via leur page Facebook et leur site internet: Sceaux en commun (liste d’opposition locale) annonçait que les Blagis perdraient leur bureau de poste dès cet été. D’après l’article, ce sont des habitants qui auraient appris la nouvelle lors des concertations “Parlons ensemble des Blagis”. Des concertations qui, nous le rappelons, ont vocation à trouver des solutions conjointes entre habitants, pouvoirs publics et acteurs du quartier pour lui redonner dynamisme et attractivité. 

Parmi les scénarios évoqués, il ne resterait de la poste des Blagis qu’un distributeur et un relais postal communal. Investigation faite, et pour situer les conséquences possibles, voici les opérations qui resteraient possibles si l’hypothèse de l’agence postale communale était confirmée :

  • Affranchir une lettre
  • Affranchir une lettre recommandée ou suivie
  • Vente de carnet de timbres
  • Vente de “prêt à poster” selon le stock.
  • Traiter une vente d’emballage colissimo selon le stock.
  • Affranchir un colissimo pour les DOM si les liasses sont disponibles.
  • Retrait d’espèce : uniquement en dépannage, pour un compte particulier, résident permanent de la commune et dans une limite de 350 € semaine.
  • Versement d’espèces uniquement en dépannage, pour un compte particulier, résident permanent de la commune et dans une limite de 350 € semaine.

Ces critères mettraient fin à la possibilité de récupérer dans le même lieu, un recommandé, un colis, de voir un conseiller Banque Postale, de gérer des contrats de réexpédition en cas d’absence ou de déménagement ou encore les opérations bancaires. 

Pour une personne lambda, il faut à peu près quarante minutes pour faire l’aller-retour des Blagis au centre. La fréquence de passage du Paladin est d’une fois toutes les trente minutes. Les habitants des Blagis les plus mobiles vont donc devoir consacrer à minima quarante-cinq minutes quand ils vont avoir besoin de la poste s’ils décident de s’y rendre à pied. Beaucoup auront donc recours à la voiture, ce qui est peu compatible avec l’idée de redonner sa place aux mobilités douces et non polluantes.

Selon Sceaux en commun que nous avons contacté, la fermeture aurait été confirmée par le personnel du bureau de poste. La direction territoriale de La Poste qu’ils ont sollicitée n’a pas pour l’instant donné de réponses. Les Blagis étant un quartier “commun” à plusieurs villes (Sceaux, Bagneux, Fontenay), Gilles Mergy élu à Fontenay a également questionné sa municipalité. Pour ce qui est de Sceaux, la question a été abordée lors du Conseil municipal du 20 mai dernier et cela s’est traduit par un appel unanime pour le maintien du bureau des Blagis adressé à La Poste.

Il faut savoir, nous renseignent Les Echos, que La Poste a une obligation légale, depuis 2010, d’entretenir 17.000 points de contacts sur le territoire français. De fait, depuis le début des années 1980, selon un rapport du Sénat, ce nombre de 17000 (environ) correspondait à la réalité. Mais ces points de contact peuvent être de plusieurs sortes:

  • bureaux de poste “classiques” avec du personnel de La Poste,
  • agences postales communales gérées par les mairies,
  • relais-postes gérés en partenariat avec des commerçants locaux.

En avril 2020, les bureaux de la Poste sont d’à peine 7700 et les agences postales communales ainsi que les relais-Poste sont de 9300 répartis comme suit : environ 5000 agences postales, mises en place par les mairies et environ 4300 relais-Poste gérés par des commerçants.” 

On voit que les 17.000 bureaux de poste “classiques” qui, historiquement, constituaient la forme de présence de la Poste ont été divisés par 2 au profit d’un mouvement de répartition selon les trois catégories.

D’après le service presse de La Poste avec qui nous avons eu un entretien, l’ensemble des bureaux de Sceaux connaîtrait une baisse de fréquentation de 20% entre 2018 et 2020 (mais le poids de la crise sanitaire sur cette baisse n’a pas été évalué.) Le groupe serait en phase de discussion et de concertation avec la municipalité sur le sujet et sur le devenir du bureau car une fermeture dite “sèche” est un cas extrêmement rare. Comme évoqué plus haut, les missions de service public menées par la Poste obligent celle-ci à avoir 17000 points de contacts réguliers dans les territoires. Mais à la date de notre entretien (12 mai 2021) aucune décision n’était arrêtée et le type de transformation que va subir le bureau est encore inconnu. Le timing est également indéfini et la Poste serait toujours ouverte dans son format actuel cet été.

M. le Maire, qui nous a accordé un entretien, précise que le bureau est en sursis depuis à peu près cinq ans et la ville a jusque-là toujours réussi à le maintenir en place. La poste des Blagis verrait défiler 150 personnes par jour contre 400 pour le bureau de Sceaux Houdan et la baisse indiquée par La Poste a lieu partout et pas seulement sur la ville de Sceaux. D’après le compte-rendu de la commission départementale de la présence postale, sept bureaux dans les Hauts-de-Seine seraient concernés par une restructuration. M. Laurent explique avoir écrit au président de La Poste pour s’opposer à la fermeture et indiquer les projets de redynamisation du quartier. La discussion et la négociation sont donc engagées sur l’avenir du bureau. Le maire soulève également le problème des fermetures inopinées de l’agence postale, il explique que parfois alors que celle-ci devrait être ouverte, elle reste fermée sans raisons annoncées.

En attendant de savoir ce qu’il adviendra, une pétition est en ligne afin de permettre aux Scéens des Blagis et d’ailleurs de faire entendre leur voix. SI l’on ajoute le voeu émis par le Conseil municipal du 20 mai, on voit que la mobilisation est forte pour le maintien de ce service public indispensable au sein des Blagis.

De notre côté, nous continuerons à suivre cette affaire. Elle présente différents aspects: quelle sera la décision de La Poste, quels en seront les motifs, comment fonctionnerait la solution proposée, pour quel public, celui d’une ou plusieurs communes? Autant de sujets à suivre attentivement. La vie du quartier en vaut la chandelle. 

  1. François Brun François Brun 7 juin 2021

    Merci pour ces informations très détaillées. Je trouve étrange que la poste, qui a développé la Banque Postale pour trouver un relais de croissance et faire face à la chute du courrier abandonne justement cette activité au Blagis dont on sait qu’elle demande une présence au plus près des clients. La clientèle du secteur n’aurait elle pas d’intérêt ?

  2. Gérard Bardier Gérard Bardier 7 juin 2021

    A l’heure de la concurrence des banques en ligne, toutes les banques de réseau diminuent celui-ci

  3. liliane wietzerbin liliane wietzerbin 9 juin 2021

    Je vous remercie pour votre article qui relaie bien le sujet. En réponse au commentaire de François Brun, un des sujets est peut-être une rentabilité jugée insuffisante de l’agence postale des Blagis (au hasard – par rapport à celle du bureau de poste de la rue Houdan…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *