Press "Enter" to skip to content

Rite du pain, rue Houdan

Que vous préfériez la Panisse, la Colbert ou la Flûte, de 1€ à 1.25€ quand même,  il n’en demeure pas moins que vous ferez une queue de 15 minutes en moyenne pour parvenir jusqu’à la caisse, fier.e d’avoir enfin pu obtenir la précieuse baguette ! Soit dehors dans le froid, en respectant les distances réglementaires et en priant pour qu’il ne se mette pas à pleuvoir, soit dans le magasin, dûment masqué.e bien sûr, mais finalement peu protégé.e du fait du nombre et du temps de service.

Ne mettons pas en doute les efforts de nos boulangers : rénovation des magasins, des machines à rendre la monnaie, des horaires extensibles pour les retardataires, de leur infinie patience à trancher, couper en deux ou réchauffer selon notre bon vouloir, à rendre des pièces si peu utilisées par ailleurs ou à attendre que nous trouvions les nôtres au fond de nos besaces pour faire l’appoint (ce qui se termine en général par la chute de la pièce de 5 centimes), leur dévouement de commerce essentiel est tout à fait remarquable.

Toutefois, tout le temps que je passe dans leurs honorables boutiques, je me demande toujours comment il est possible que la queue soit si lente, que les flux de clients pour un simple pain croisent encore ceux de la pâtisserie, ou que les commençants se croisent eux-mêmes dans les espaces les plus étroits, que tous les clients s’agglutinent autour des vitrines de l’entrée de peur d’oublier ce qu’ils voulaient au moment de passer leur commande ! Il est vrai que c’est pareil ailleurs, dans les boulangeries très fréquentées : serait-ce inhérent au métier?

Mais que ne ferions-nous pas pour nos pains « blancs ou bien cuits », pointus ou pas, encore tièdes en bouche et craquants sous la dent ? Le petit bout que l’on mange en sortant, un peu coupable en se disant qu’il n’y en aura plus en arrivant à la maison, n’est-il pas un pur héritage de notre patrimoine scéen ? Nos boulangeries sont de véritables lieux d’échanges sociaux et ces rites font partie de notre ville : souhaitons qu’ils perdurent encore longtemps, et dé-confinés bien sur …

Très belle année à tous.

  1. Blais jocelyne Blais jocelyne 12 janvier 2021

    Les queues chez Colbert ne sont rien comparées à celles quasi légendaires de l’étoile du Berger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *