Press "Enter" to skip to content

Articles publiés dans “Histoire(s)”

Noms de rue, événements dont Sceaux fut le théâtre y compris dans les siècles précédents, la rubrique présente différentes facettes de l’histoire de Sceaux

La mort dans le puits

Continuons notre lecture des registres d’état civil par celle de l’année 1793. Le 7 janvier meurt un terrassier âgé de 47 ans[1]. La chose est triste mais terriblement banale en ce temps où ce que nous appelons les accidents du travail étaient plus que fréquents que de nos jours. La…

Le baptême de Melchior

Un jeune Africain à Sceaux en 1765 Les registres paroissiaux de Sceaux ne se contentent pas de mettre au jour l’existence de ses habitants, hommes et femmes. Ils révèlent également celle de personnes venues de très loin, d’Afrique ou des Antilles. Le 13 juin 1765, se déroule à l’église de…

L’arrivée du train en gare de Sceaux

Le 7 juin 1846 est inaugurée l’une des premières lignes de chemin de fer en France : celle qui, partie de la Barrière d’Enfer (actuel Denfert-Rochereau), arrive à Sceaux. L’événement est relaté en plusieurs pages dans l’hebdomadaire L’Illustration et dans le populaire journal La Presse. annonce son inauguration. Les fils…

Le démolisseur de la Bastille

Le 30 novembre 1793 (10 Frimaire An II), Sceaux, renommée Sceaux-l’Unité, célébra la fête de la Raison et l’inauguration des bustes des martyrs de la Liberté, tel Marat, assassiné quelques mois plus tôt. L’organisateur de la cérémonie était alors une personnalité bien connue des Scéens, des Parisiens et même de…

La mendiante inconnue

Une mendiante est trouvée morte à Sceaux en 1766. Qui pouvait-elle être? Quelles traces nous reste-t-il de son existence? L’histoire ne s’intéresse pas seulement aux grands de ce monde. Elle tente également de comprendre comment vivaient ces hommes et ces femmes qui composaient le « menu » peuple comme on le disait…

Le premier maire de Sceaux

Le 7 février 1790, les cent vingt-cinq citoyens actifs de Sceaux (sur les quelque 2000 habitants de la paroisse) se réunirent en l’église pour élire le premier maire de la ville. Étaient citoyens actifs les hommes majeurs, domiciliés dans le canton et payant une contribution directe correspondant à au moins…