Press "Enter" to skip to content

Comment habite-t-on à Sceaux ?

Maisons ou appartements, logements récents ou anciens, studios ou cinq pièces, logements occupés par leur propriétaire ou loués, l’habitat à Sceaux est divers. Comme presque partout, mais probablement différemment. C’est du moins ce que nous racontent d’une part l’Insee, d’autre part le rapport présenté en conseil municipal le 17 décembre 2021. Ce rapport étant ciblé sur les logements sociaux, une comparaison s’impose avec le parc au niveau national. Cela sera l’objet d’un prochain article.

Les graphiques ci-dessous et la comparaison avec la France entière montrent que le facteur déterminant du parc immobilier n’est pas d’abord la richesse de la population, mais la situation de la ville en zone dense, donc avec beaucoup de logements collectifs.

De 1968 à 2017, le parc de logements double en France quand il n’augmente que de 40 % à Sceaux, avec deux périodes principales de construction : entre 1968 et 1975 (+ 1000 logements) et de 1990 à 1999 (+ 895).

En 2015, on compte 1823 maisons (dont 48% construites avant 1945) et 6486 appartements (dont 6 % construits avant 1945). En France, 26 % des maisons et 18 % des appartements ont été construits avant 1945. La part des appartements construits depuis 1945 est beaucoup plus forte à Sceaux.

Sceaux compte plus de petits logements que la moyenne française et moins de grands, conséquence probable du prix du logement. La répartition entre maisons et appartements n’est pas donnée, mais la moyenne du nombre de pièces est en France de 4,8 pour les maisons et de 2,9 pour les appartements.

La moitié des logements sont occupés depuis au moins 10 ans et comprennent 4,2 pièces en moyenne. Les logements occupés depuis peu sont les plus petits.

À gauche Sceaux, à droite France entière : les différences sont très minimes.

À gauche Sceaux, à droite France entière : il y a plus de logements sur-occupés à Sceaux que dans le reste de la France.

Un peu moins de propriétaires à Sceaux que dans la France entière et un peu plus de logements sociaux. Avec beaucoup de collectifs et beaucoup de locataires privés, Sceaux se retrouve avec de nombreuses copropriétés comprenant une part importante de locataires. Une situation qui n’est pas favorable à la réalisation de travaux, par exemple d’isolation.

  1. Jean-Claude Herrenschmidt Jean-Claude Herrenschmidt 25 février 2021

    Je lis : « …avec de nombreuses copropriétés comprenant une part importante de locataires ».
    Faut-il comprendre que de nombreux propriétaires immobiliers louent leur biens ?

  2. Gérard Bardier Gérard Bardier Post author | 25 février 2021

    Oui ! En 2017, à Sceaux, 4192 logements sont occupés par des locataires, dont 1790 dans des logements sociaux. ce qui laisse 2402 logements occupés par des locataires hors logements sociaux. Il y en a probablement un peu dans des pavillons, mais la plupart sont logiquement dans des copropriétés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *