Press "Enter" to skip to content

Le 6 octobre 1882 : l’inauguration du lycée Lakanal

Le 6 octobre 1882 est inauguré en grande pompe le lycée Lakanal alors domicilié à Bourg-La-Reine. L’événement est d’importance, la presse parisienne y consacre plusieurs colonnes les jours suivants.  La question scolaire est en effet à l’honneur ces années-là où la République triomphante met un point d’honneur à rendre l’enseignement élémentaire obligatoire (aux garçons et aux filles), gratuit et obligatoire entre 1881 et 1882.  Certes, les lycées sont payants et s’adressent essentiellement aux garçons de la bourgeoisie ainsi qu’à une mince frange de boursiers issus de milieux plus populaires. Pour les accueillir, plusieurs dizaines d’établissements sont néanmoins mis en chantier à cette période.

Mais pourquoi construire un lycée à Sceaux ou Bourg-la-Reine qui sont alors de modestes bourgades ? Le courant hygiéniste alors en vogue incite à créer des lycées … à la campagne, en particulier les internats, afin de lutter contre les maladies qui, telle la tuberculose, font encore de nombreuses victimes. Le recteur de Paris, Octave Gréard, en est un ardent partisan et la création du lycée lui doit beaucoup. Certes Bourg-la-Reine et Sceaux ne sont pas vraiment à la campagne, mais ces gros villages en ont gardé quelques aspects. Par ailleurs, depuis le XVIIIe siècle, ce sont des lieux de villégiatures pour les bourgeois parisiens. L’arrivée du train en 1846 attire également le dimanche un public plus populaire en quête de bon air. Le projet du lycée démarre en 1882 pour aboutir en 1885. Avec ses bâtiments modernes, ouverts sur de larges fenêtres, dispersés sur un parc de 10 hectares, il est, selon Marc Le Coeur dans son article « Les lycées dans la ville : l’exemple parisien (1802-1914) » considéré « comme le plus moderne, le plus arboré, le plus anglais aussi des lycées français ». Conçu pour accueillir 700 garçons du cycle secondaire et de classes préparatoires, il en comptera beaucoup moins dans les années suivantes. La plupart des élèves viennent de Paris via le train. Le lycée ne deviendra mixte qu’en 1968.

Revenons à ce jour du 6 octobre 1882. Le lycée, nous indique le journal Le XIXe siècle du 7 octobre 1882, est inauguré en présence du ministre de l’Instruction publique Jules Duvaux entouré de son chef de cabinet et de ses collaborateurs ainsi que du recteur de Paris et d’une délégation de tous les lycées parisiens. Dans son long, très long discours, le ministre rappelle entre autres que le nouvel établissement est largement ouvert à la lumière non seulement du soleil, mais aussi du savoir. Et en le plaçant sous les auspices de Joseph Lakanal, fervent défenseur de l’enseignement populaire sous la Révolution, Duvaux affirme que le lycée est aussi un temple de l’esprit républicain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *